Liens Rapides
Support technique

Toujours dans le but d’apporter des solutions efficaces et réactives à nos clients, nous nous donnons la possibilité de prendre la main directement sur leur poste, et ce quel qu’ils soient !

Consulter notre plaquette de présentation et nos conditions générales de vente Plaquette de présentation de VMR Global Solutions * Contacter nous pour toutes vos demandes de conception de PDF dynamique

Last @VMRGlobalSol Tweets
Inscription à la newsletter
VMR Global Solutions | 75% des DSI français comprennent les avantages du cloud
1704
single,single-post,postid-1704,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-3.7.4,vc_responsive

75% des DSI français comprennent les avantages du cloud

09:00 03 June in Informations
0 Comments

VMware annonce les résultats de la première étude européenne évaluant le coût des services achetés sur le cloud par les salariés sans passer par la DSI.

Cloud Computing (by ddpavumba / freedigitalphotos)

Presque un tiers des DSI français (33%) soupçonnent les salariés d’acheter des services de cloud sans les en avertir (pratique aussi appelée « shadow IT » ou « covert cloud »). Ils estiment qu’en 2012 ces acquisitions représentaient, au sein de chaque entreprise, plus de 1.6 millions d’euros (vs 1.7millions d’euros en moyenne en France) soit environ 15% de leur budget informatique total. Les entreprises entre 500 et 1000 salariés sont les plus concernées (47% au niveau européen).

39% des DSI en Europe pensent que les dépenses en services de cloud externalisées sont inévitables du fait de leur incapacité à répondre à certaines demandes des différents services de l’entreprise. Cependant, les décideurs informatiques français se montrent particulièrement confiants : 39% en France quant à leur aptitude à gérer les demandes croissantes en services de cloud comparé à la moyenne européenne de 29%.

La nécessité de maintenir le contrôle et l’augmentation de la charge de gestion étaient les principales raisons évoquées par la majorité (55%) de ceux qui s’opposent à l’achat non autorisé de services de cloud computing en France. Fait intéressant, alors que la sécurité était la seconde préoccupation des personnes interrogées en Europe (54%), elle ne se trouve qu’en troisième position des préoccupations des DSI français (40%), en indiquant qu’ils sont plus préoccupés par la création de silos entre les produits et les données (55 %).

Une pratique néanmoins bénéfique pour l’entreprise selon près de trois quarts des DSI européens

En France, 75% des DSI (le taux le plus élevé derrière l’Italie et l’Allemagne) estiment que ces achats hors protocole et souvent hors département informatique profitent à l’entreprise. Au niveau européen, les DSI invoquent comme raison majeure de ces souscriptions la capacité pour les demandeurs de répondre plus rapidement à leurs besoins et ceux de leurs clients. Les DSI français y voient eux d’autres avantages : ils sont notamment 48% (vs 31% en moyenne en Europe) à estimer que ces services et produits cloud achetés sans leur accord contribuent à la croissance et à l’innovation de l’entreprise.

Pour 56% des DSI français ils fournissent aux salariés une solution dont ils ne disposent pas au sein de leur service informatique (vs 48% en Europe).

Plus d’un tiers des salariés en France disent avoir utilisé des services de cloud non validés par le service informatique

Pour travailler efficacement, 39% des salariés parmi les 3000 directions métier interrogées en Europe (vs 39% en France) déclarent avoir déjà acheté, utilisé, ou téléchargé des services internet et/ou de cloud computing (ou être prêts à le faire) sans l’accord de leur DSI.

Les services les plus utilisés par les salariés sont par ordre d’importance : les services collaboratifs et de partage de fichiers (55%), les messageries en mode cloud du type Gmail, Hotmail, ou Yahoo Mail (47%), et les messageries instantanées (44%).

En France, le département des achats (37%), des ventes (36%) et logistique (36%) sont perçus comme les plus gourmands en produits et services cloud. Les deux principales motivations des salariés européens à souscrire directement des services de cloud computing sont la disponibilité immédiate de services sans attendre d’approbation du service IT (30%) et la capacité à lancer de nouveaux produits ou services (22%).

L’étude a été réalisée à la demande de VMware par Vanson Bourne auprès de 1500 décideurs informatiques et 3000 salariés d’entreprises comprenant entre 100 et plus de 5000 employés en Grande-Bretagne, France, Allemagne, Pays-Bas, Italie et Scandinavie. Ils ont été interrogés par téléphone et en ligne en mars et avril 2013.

Source : Toolinux

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.