Liens Rapides
Support technique

Toujours dans le but d’apporter des solutions efficaces et réactives à nos clients, nous nous donnons la possibilité de prendre la main directement sur leur poste, et ce quel qu’ils soient !

Consulter notre plaquette de présentation et nos conditions générales de vente Plaquette de présentation de VMR Global Solutions * Contacter nous pour toutes vos demandes de conception de PDF dynamique

Last @VMRGlobalSol Tweets
Inscription à la newsletter
VMR Global Solutions | Appel d’offres publics, le préfet de l’Isère rappelle les règles !
2434
single,single-post,postid-2434,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-3.7.4,vc_responsive

Appel d’offres publics, le préfet de l’Isère rappelle les règles !

11:26 27 November in Informations
0 Comments

Les marchés publics reposent sur la mise en concurrence. Un utile rappel à la loi vient d’être réalisé par le préfet de l’Isère.

Richard Samuel - préfet de l'Isère

Richard Samuel – préfet de l’Isère

Richard Samue, le préfet de l’Isère, est en train de devenir une star de la blogosphère du logiciel libre en répétant simplement la réglementation. Rien de plus. Mais ce rappel est malheureusement loin d’être inutile. En l’occurrence, les règles des marchés publics imposent la mise en concurrence lors des appels d’offres. Il doit s’agir d’une réelle mise en concurrence, notamment en matière de logiciels. Il ne peut notamment pas être accepté de lancer un appel d’offres citant une marque ou un produit, sauf à préciser « ou équivalent ». Certains acheteurs, par incompétence ou paresse, ne s’embarrassent pas de tant de détails. De tels appels d’offres sont alors illégaux.

C’est simplement ce fait qu’une circulaire du préfet de l’Isère a rappelé. Cette circulaire a été envoyée aux présidents des Conseils Généraux, du Conseil Régional, des établissements publics locaux divers ainsi que les maires du département. Pourtant, au delà d’un respect bête et méchant d’une règle, il s’agit bien d’acheter intelligemment. Préciser son besoin et définir les fonctionnalités sont les bases. Cela permet de choisir le bon produit. Ce dernier sera peut-être d’origine américaine ou allemande. Ou il sera peut-être un produit libre édité ou maintenu par une PME française.

Richard Samuel cite notamment les appels d’offres pour acheter des ordinateurs sous Windows 8 avec Microsoft Office. Des ordinateurs sous Linux avec Libre Office peuvent peut-être remplir les mêmes fonctions pour un prix moindre, donc une consommation moindre des ressources fiscales. Et en faisant davantage travailler des entreprises françaises comme le rappelle le préfet.

Source : LeMonde

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.