Liens Rapides
Support technique

Toujours dans le but d’apporter des solutions efficaces et réactives à nos clients, nous nous donnons la possibilité de prendre la main directement sur leur poste, et ce quel qu’ils soient !

Consulter notre plaquette de présentation et nos conditions générales de vente Plaquette de présentation de VMR Global Solutions * Contacter nous pour toutes vos demandes de conception de PDF dynamique

Last @VMRGlobalSol Tweets
Inscription à la newsletter
VMR Global Solutions | Discrimination des femmes et des séniors : l’IT ne fait pas exception
2340
single,single-post,postid-2340,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-3.7.4,vc_responsive

Discrimination des femmes et des séniors : l’IT ne fait pas exception

14:14 08 November in Informations
0 Comments

Un rapport du Cigref et de l’AFMD pointe la discrimination subie par les femmes et les séniors dans les entreprises et, ce, jusque dans les fonctions IT.

Smiling Old Business woman by stockimages / FreeDigitalPhotos.net

Smiling Old Business woman by stockimages / FreeDigitalPhotos.net

Le Cigref (Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises) et l’AFMD (Association Française des Managers de la Diversité) viennent de publier le résultat de leur collaboration. Il s’agit d’un rapport d’une soixantaine de pages intitulé « Gérer la diversité du genre et de l’âge dans les équipes IT ». Il a été piloté par Marc Zune, professeur à l’Université Catholique de Louvain, la commission commune Cigref/AFMD ayant été présidée par Daniel Lefebvre, DSI de l’AGIRC-ARRCO. Age et sexe sont, de fait, des critères de discrimination importantes.

Garantir la diversité des collaborateurs -notamment du management- d’une entreprise permet en effet d’aider à son adaptation au marché, lui-même divers. La diversité est donc un facteur de compétitivité mais c’est aussi un facteur d’efficacité par la variété des approches qui seront développées. Le rapport Cigref/AFMD s’intéresse à la diversité dans les entreprises fournisseurs (constructeurs, éditeurs et SSII) comme dans les services informatiques internes des entreprises utilisatrices.

La diversité et le handicap considérés comme moins prioritaires !

Si la diversité des effectifs en termes d’ethnie ou de handicap pose évidemment problème, les entreprises estiment que les deux discriminations à traiter prioritairement sont celles concernant le sexe et l’âge. Celle concernant le sexe débute dès l’école : les effectifs dans les filières IT sont aux neuf dixièmes masculins. Les femmes qui optent finalement pour un métier du numérique sont d’ailleurs le plus souvent dotées d’un double profil associant une formation dans une autre matière et une couche technologique ensuite.

Les séniors, eux, sont déjà en poste dans le numérique quand ils sont ensuite discriminés. La moyenne d’âge dans ces métiers est en effet bien plus basse que celle de la population générale. Le jeunisme permet notamment aux SSII de garder des coûts salariaux faibles. Mais il pose alors le problème de la seconde partie de carrière des informaticiens. Le prétexte le plus courant pour justifier cette discrimination est celui de la moindre capacité d’apprentissage et donc de l’obsolescence des compétences acquises. Le rapport préconise le recours systématique et permanent à la coopération intergénérationnelle et à la formation continue.

Consulter l’étude de AFMD-Cigref

Source : LeMonde

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.