Liens Rapides
Support technique

Toujours dans le but d’apporter des solutions efficaces et réactives à nos clients, nous nous donnons la possibilité de prendre la main directement sur leur poste, et ce quel qu’ils soient !

Consulter notre plaquette de présentation et nos conditions générales de vente Plaquette de présentation de VMR Global Solutions * Contacter nous pour toutes vos demandes de conception de PDF dynamique

Last @VMRGlobalSol Tweets
Inscription à la newsletter
VMR Global Solutions | La direction informatique pilote encore 60% des projets décisionnels
Les projets de business intelligence restent sous la responsabilité de la DSI. Mais l'implication des métiers est primordiale pour leur réussite.
BI,responsabilité,DSI,métier
12959
single,single-post,postid-12959,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-3.7.4,vc_responsive

La direction informatique pilote encore 60% des projets décisionnels

11:11 22 April in Informations
0 Comments

Les projets de business intelligence restent sous la responsabilité de la DSI. Mais l’implication des métiers est primordiale pour leur réussite.

Dans près des deux tiers des cas, la DSI reste la direction responsable des projets de décisionnel selon le dernier baromètre BI 2014 Jemm Vision / SAP. La DAF arrive en deuxième position, en co-responsabilité avec la DSI dans un quart des cas. Elle est suivie par la DG.

Si la DG ne se saisit pas encore de la dimension stratégique du décisionnel, la plupart des entreprises ont mis en place des équipes mixtes DSI/métiers, même lorsque la DSI en porte la responsabilité. Comme on le constate depuis plusieurs années, DAF et DG restent les principaux clients du décisionnel mais toutes les directions de l’entreprise sont, petit à petit, concernées.

Les axes prioritaires des prochaines années restent également la création de tableaux de bord et d’outils pour un self-service au bénéfice des métiers. Trop de temps resterait cependant consacré à l’exploration de données mal maîtrisées.

Notons que l’analyse en mémoire n’est pas encore à l’ordre du jour dans la majorité des organisations, tout comme l’analyse textuelle. Même les déploiements sur terminaux mobiles n’intéressent que peu d’entreprises.

A propos de l’étude :

Le baromètre Business Intelligence 2014 a été réalisé par le cabinet Jemm Vision sur la commande de l’éditeur SAP. Il est basé sur une étude réalisée entre décembre 2013 et janvier 2014 auprès de 62 collaborateurs en charge de la business intelligence dans des entreprises et administrations françaises. Le faible nombre de répondants implique une certaine prudence sur les mentions chiffrées.

Source : LeMonde

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.