Liens Rapides
Support technique

Toujours dans le but d’apporter des solutions efficaces et réactives à nos clients, nous nous donnons la possibilité de prendre la main directement sur leur poste, et ce quel qu’ils soient !

Consulter notre plaquette de présentation et nos conditions générales de vente Plaquette de présentation de VMR Global Solutions * Contacter nous pour toutes vos demandes de conception de PDF dynamique

Last @VMRGlobalSol Tweets
Inscription à la newsletter
VMR Global Solutions | Le gouvernement britannique envisage de basculer sa bureautique en Open Source
2620
single,single-post,postid-2620,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-3.7.4,vc_responsive

Le gouvernement britannique envisage de basculer sa bureautique en Open Source

14:29 31 January in Informations
0 Comments

Par un souci d’économies, le gouvernement de David Cameron envisage de se passer des solutions Microsoft pour la bureautique dans l’administration et de privilégier des produits Open Source.

David Cameron Prime Minister of the United Kingdom

David Cameron
Prime Minister of the United Kingdom

En période de crise, il n’y a pas de petites économies. Ainsi, The Guardian explique que le gouvernement britannique étudie un plan pour remplacer les solutions bureautique de Microsoft par des produits Open Source. Il faut dire que la Grande-Bretagne a dépensé 210 millions de livres sterling (environ 243 millions d’euros) depuis 2010 pour la suite Office dans le secteur public.

Francis Maude ministre du Bureau du Cabinet explique qu’une partie importante des administrations devra à terme adopter les formats Open Source comme ODF et se doter de solutions comme OpenOffice et Google Docs. Ces alternatives devraient permettre d’économiser des dizaines de millions d’euros. Il souligne que l’adoption du format ODF « aidera les ministères à faire quelque chose d’aussi simple que de partager des documents plus facilement. De même, le public pourra utiliser l’information gouvernementale »

Le ministre veut casser « l’oligopole qui règne sur le marché des logiciels dans les administrations » et d’ajouter « une plus grande gamme de logiciels doivent être utilisée, de sorte que les fonctionnaires ont accès aux informations dont ils ont besoin et peuvent travailler sans avoir à acheter une marque particulière de logiciels ».

Source : LeMonde

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.