Liens Rapides
Support technique

Toujours dans le but d’apporter des solutions efficaces et réactives à nos clients, nous nous donnons la possibilité de prendre la main directement sur leur poste, et ce quel qu’ils soient !

Consulter notre plaquette de présentation et nos conditions générales de vente Plaquette de présentation de VMR Global Solutions * Contacter nous pour toutes vos demandes de conception de PDF dynamique

Last @VMRGlobalSol Tweets
Inscription à la newsletter
VMR Global Solutions | Les RSSI désarmés face aux nouvelles menaces ?
1411
single,single-post,postid-1411,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-3.7.4,vc_responsive

Les RSSI désarmés face aux nouvelles menaces ?

08:16 04 March in Informations
0 Comments

Selon une étude menée auprès de RSSI (Responsable de la Sécurité des Systèmes d’Information, ou CISO en anglais), ceux-ci s’estiment majoritairement ne pas être en mesure de répondre aux nouvelles cyber-menaces.

Les trois quarts des RSSI ne se sentent pas en mesure de détecter et répondre aux nouvelles cyber-menaces, notamment les fameuses attaques persistantes profondes. C’est le principal enseignement d’une étude réalisée par un éditeur de solutions d’informations sur la sécurité et la gestion d’événements (SIEM), (enquête de novembre 2012 à février 2013, auprès de 150 professionnels de la sécurité de l’informatique en entreprise). La confiance en eux-mêmes des RSSI est en chute libre par rapport à la même étude réalisée l’an dernier.

L’éditeur se réjouit cependant que les utilisateurs de SIEM sont beaucoup plus confiants que les autres dans leur capacité à détecter les signes avant-coureurs d’une attaque. Mais, malgré tout, les RSSI sont très pessimistes sur leur capacité à détecter des attaques, qu’il s’agisse d’identification d’un hôte attaqué (18% s’en estiment capables, -11%), de détection de la compromission des informations de connexion d’un utilisateur (17%, -4%), détection d’une activité interne anormale (24%, stable), détection de processus anormaux (20%, -1%) ou détection de comportements anormaux (19%, -3%).

Source : Le Monde

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.