Liens Rapides
Support technique

Toujours dans le but d’apporter des solutions efficaces et réactives à nos clients, nous nous donnons la possibilité de prendre la main directement sur leur poste, et ce quel qu’ils soient !

Consulter notre plaquette de présentation et nos conditions générales de vente Plaquette de présentation de VMR Global Solutions * Contacter nous pour toutes vos demandes de conception de PDF dynamique

Last @VMRGlobalSol Tweets
Inscription à la newsletter
VMR Global Solutions | Livre Blanc de Publicis : LinkedIn, un potentiel inexploité ?
759
single,single-post,postid-759,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-3.7.4,vc_responsive

Livre Blanc de Publicis : LinkedIn, un potentiel inexploité ?

10:16 17 July in Informations
0 Comments

Publicis Consultants Net Intelligenz, en charge de la communication online de l’agence Publicis Consultants, a publié la semaine dernière son livre blanc intitulé « LinkedIn, nouveau territoire de communication ».

Le constat qui a amené à l’élaboration de ce livre blanc est le suivant : LinkedIn est perçu a tort comme un outil strictement dédié au recrutement et à la prospection B2B. Or, selon l’agence, le réseau social de Jeff Weiner est également un moyen de communication particulièrement pertinent lorsqu’il s’agit de toucher ses collaborateurs (actuels ou futurs) et leur public.

Nouvelle HomePage LinkedInSur 20 pages, le guide accompagne les marques pour leur faire comprendre le potentiel de LinkedIn les inciter à mettre le réseau social au coeur de leur stratégie de communication, ou du moins à l’exploiter au maximum en organisant la marque autour du réseau.

Quels sont les points à retenir de ce guide ?

  • Depuis le 31 décembre étudiants et jeunes diplômés représentent la plus grosse croissance démographique du réseau.
  • Un million de groupes sur LinkedIn, 82% des membres du réseau en feraient partie et 50% y participeraient activement. Il y donc clairement un espace dynamique qui doit être éditorialisé par les marques.
  • Pourtant seules 16 entreprises du CAC 40 ont véritablement intégré le réseau et ses outils ( pages entreprises, LinkedIn Today, groupes etc.)
  • Il faut interagir avec les membres actifs (plusieurs connexion par jour) pour espérer atteindre les utilisateurs réguliers (une à deux fois par mois).
  • LinkedIn permet de cultiver l’image d’une marque en se rapprochant d’expert, en dialoguant avec des individus, des communautés, etc. Pour ce faire, la marque doit d’abord se baser sur ce qu’elle connait, sur son domaine d’expertise.
  • La marque doit intégrer le fait que chaque outil que propose LinkedIn, chaque canal, a son contenu. Le tout doit s’articuler de façon à créer un éco-système cohérent et structuré qui fonctionne en synergie. Il faut créer un contenu qui permettent aussi de créer des passerelles entres ces canaux.
  • LinkedIn permet de cibler les posts et donc de cibler sa communication pour ne pas polluer les autres publics.
  • Se baser sur ses propres collaborateurs en interne comme première ressource. Utiliser le levier du “personnal branding” pour engager .
  • Le niveau d’expertise sur le réseau étant élevé, les marques doivent avoir recours à des ambassadeurs extrêmement compétents (soutenus par des community managers) dans le domaine d’activité de l’entreprise.
  • Le ROI se mesure comme sur les autres réseaux mais il faudra aussi considérer le nombre de CV reçus et le coût à l’embauche.

LinkedIn un réseau méconnu ?

LinkedIn n’est pas inconnu bien sur mais il est n’est pas perçu à sa juste valeur. Le réseau aux 160 millions de membres est une vraie source d’opportunité. En moyenne, un utilisateur de LinkedIn rapporte 1,3 dollars tandis qu’un utilisateur de Facebook 0,62 dollars.

La raison ? La préciosité de vos informations pour les recruteurs. Ce n’est pas le temps passé sur le site qui est important, un utilisateur de LinkedIn ne passe qu’environ 18 minutes sur le site. C’est la qualité des informations agrégées par le réseau qui fait la différence. Facebook, à titre de comparaison, retient ses utilisateurs pendant 6h par jour mais à coté de ça ils ne cliquent qu’une seule fois sur 2000 sur les encarts publicitaires…. A cela ajouter un développement exponentiel de la mobilité et des cartes de visites virtuelles et vous aurez un outsider de taille !

Ce succès est relativement nouveau : il y a encore trois ans, LinkedIn perdait à hauteur de 4,5 millions de dollars par an ! C’est véritablement la reprise en main du réseau par Jeff Weiner qui lui a redonné sa vigueur d’aujourd’hui. En mai dernier, LinkedIn affichait une augmentation de 64% de son action au cours de l’année.

Consulter ici le livre blanc

PS : LinkedIn vient par ailleurs de refondre sa page d’accueil afin de lui offrir un design plus épurée

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.