Liens Rapides
Support technique

Toujours dans le but d’apporter des solutions efficaces et réactives à nos clients, nous nous donnons la possibilité de prendre la main directement sur leur poste, et ce quel qu’ils soient !

Consulter notre plaquette de présentation et nos conditions générales de vente Plaquette de présentation de VMR Global Solutions * Contacter nous pour toutes vos demandes de conception de PDF dynamique

Last @VMRGlobalSol Tweets
Inscription à la newsletter
VMR Global Solutions | VDSL 2 : du très haut débit sans fibre optique à l’automne ?
838
single,single-post,postid-838,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-3.7.4,vc_responsive

VDSL 2 : du très haut débit sans fibre optique à l’automne ?

08:36 31 August in Informations
0 Comments

Jean-Ludovic Silicani l’a confirmé : l’Arcep va autoriser à l’automne la mise en place de la technologie VDSL2. Haut débit en perspective pour l’abonné.

WebC’est officiel ! Le président de l’Arcep, Jean-Ludovic Silicani, dans un entretien accordé à nos confrères de l’Edition Multimédi@, a déclaré que la technologie VDSL2 obtiendrait le feu vert du comité d’experts pour les boucles locales cuivre et fibre optique.
Dès l’autorisation prononcée l’Arcep, les opérateurs pourront déployer le VDSL2 très simplement : sa mise en service ne nécessite que très peu d’investissement puisque ce sont les paires de cuivre existantes qui sont utilisées, comme pour l’ADSL 2+.
Des expériences sont déjà en cours de réalisation, notamment par France Télécom et OVH. La cohabitation du VDSL2 et de l’ADSL ne pose, a priori, aucun problème. Mais surtout, le VDSL2 permet des débits dignes de la fibre optique. Bien entendu, ils dépendent de la distance entre l’abonné et le répartiteur.
En théorie, on peut donc espérer entre 50 et 100 Mbit/s en téléchargement. En pratique, dans les pays où le VDSL2 est déjà en service : les débits observés sont de 30 Mbit/s environ – ce qui n’est déjà pas si mal – pour la plupart des abonnés. En upload, le débit relevé se situe autour de 2 Mbit/s. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’à moins de 400 mètres, les débits obtenus sont vertigineux ; au-delà de 1 500 mètres, on retombe, en général, sur ceux de l’ADSL2+.

Des box déjà prêtes

Tous les opérateurs français sont susceptibles de proposer de telles offres prochainement et tous sont également confiants sur les débits mis à disposition. En effet, des sous-répartiteurs devraient être utilisés pour assurer le maintien d’un bon débit sur une plus longue distance.
OVH promet, par exemple, du 100 Mbit/s à ses abonnés et SFR a indiqué travailler sur une amélioration du VDSL2 qui permettra d’atteindre 150 Mbit/s. Les Box de Free (Freebox Revolution) et de Bouygues Telecom (BBox Sensation) sont déjà prêtes pour le VDSL. La LiveBox 3 d’Orange le sera également.
En termes de déploiement géographique, l’Arcep précise que les petites et moyennes villes seront privilégiées afin de ne pas freiner le développement de la fibre optique. Les opérateurs vont, de toute façon, devoir s’entendre pour que VDSL2 et Fibre Optique puissent cohabiter.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.