Liens Rapides
Support technique

Toujours dans le but d’apporter des solutions efficaces et réactives à nos clients, nous nous donnons la possibilité de prendre la main directement sur leur poste, et ce quel qu’ils soient !

Consulter notre plaquette de présentation et nos conditions générales de vente Plaquette de présentation de VMR Global Solutions * Contacter nous pour toutes vos demandes de conception de PDF dynamique

Last @VMRGlobalSol Tweets
Inscription à la newsletter
VMR Global Solutions | Yadifa, un serveur DNS européen en Open Source défie Bind et NSD
691
single,single-post,postid-691,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,,wpb-js-composer js-comp-ver-3.7.4,vc_responsive

Yadifa, un serveur DNS européen en Open Source défie Bind et NSD

16:57 26 June in Informations
0 Comments

Eurid, le gestionnaire du nom de domaine .eu a élaboré un serveur DNS Open Source baptisé Yadifa. Il s’agit d’une alternative à Bind (Berkeley Internet Name Daemon). La solution se revendique plus rapide, plus efficace et peut être utilisée par les FAI et les grandes entreprises.

Lors du congrès de l’Icann qui se déroule à Prague, le gestionnaire du suffixe .eu, Eurid, a présenté Yadifa (Yet another DNS implementation for all), un serveur DNS Open Source. Il entend concurrencer le leader Bind (Berkeley Internet Name Daemon) et NSD. Pour Peter Janssen, CTO d’Eurid, « il est préférable d’avoir 3 serveurs DSN plutôt que deux ». Les questions de sécurité ont été à l’origine de l’élaboration de la plateforme. Celle-ci a été réalisée à partir de zéro, sans s’inspirer de Bind ou d’autres solutions existantes, pour éviter que des failles utilisées sur ces systèmes ne soient adaptées pour attaquer Yadifa.

Le serveur DNS est un élément important de l’Internet et agit comme un annuaire téléphonique pour transformer les adresses IP en noms de domaine et vice-versa. Grâce à ce système, les internautes n’ont pas à se rappeler les adresses IP des sites, mais tapent simplement le nom de domaine dans la barre d’URL du navigateur.

Yadifa est distribuée sous la licence 3-Clause BSD et est supportée par les systèmes d’exploitation FreeBSD, Linux, OpenBSD et Solaris. Une version pour Windows est en préparation. Pour Peter Janssen, cette solution devrait intéresser les grandes entreprises et les FAI qui gèrent leurs propres domaines. Eurid avance plusieurs avantages à Yadifa : le traitement de 30% de requêtes en plus, sans perdre de données, par rapport à des configurations comparables recourant à une solution concurrente, une moindre consommation de RAM. Enfin, la plateforme supporte DNSSEC, qui fournit des signatures numériques pour protéger les données échangées entre les logiciels de noms de domaines et les serveurs DNS sources.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.